La non sco c’est pas tout rose

Publié le par mémère

J’ai lu hier ça chez Phoebe et je me suis rendue compte que la plupart du temps, je m’évertue à vanter la vie fantastique que nous menons libres des contraintes scolaires et tous les merveilleux avantages que ça nous procure, mais que rarement jamais je n’évoque des aspects disons, moins enthousiasmants. Serait-ce que la vie d’une famille non sco est semée de pétales de rose, que nous vivons sur un petit nuage loin des vicissitudes de ce monde pourri, que tout nous est bonheur, joie de vivre et humeurs légères ?
 
Ben, non. On peut pas dire ça quand même.
 
Alors je me dis comme Phoebe «peut-être faut-il y voir comme une envie de ne pas donner du grain à moudre à ceux qui n'approuvent pas un tel choix, peut-être que j'aurais le sentiment de donner plus d'importance qu'ils n'en ont finalement à ces inconvénients... ». Parce que c’est vrai, tout compte fait, de ces inconvénients il n’en est aucun qui puisse me donner envie de scolariser Choupinette, que ce ne sont réellement que des détails.
 
Je m’en vais en exorciser quelques uns, pour la peine.
 
Celui auquel je pense avant tout le reste, bien sûr, c’est le classique « pas de temps pour soi ». Non seulement j’ai besoin d’un minimum de tranquillité pour bosser, mais en plus de ça j’ai un besoin vital de passer plusieurs heures par jour seule. Peu importe pour quoi faire, mais seule. Or l’enfant qui ne doit pas se lever tôt matin pour se rendre à l’école, n’est pas écrasé de sommeil à huit heures du soir et reste fraîche et pimpante jusqu’à facile 23 heures (et encore, c’est pour me faire plaisir). Le prix de la solitude (et du boulot à jour) c’est donc des nuits écourtées, et qui dit nuits écourtées dit journées difficiles, et qui dit journées difficiles dit disponibilité moindre, et qui dit disponibilité moindre dit enfant frustré, et qui dit enfant frustré dit enfant qui se venge. Et mère qui culpabilise.
 
Je garde les autres pour demain :- ;
 

Publié dans libres d'école

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yael N 21/01/2007 15:53

Oui, tabou les plaintes vis à vis de l'entourage, idem pour moi. Encore plus parce que je "me la coule douce" en voyage, alors faut pas que je commence à dire que c'est dur, hein ? M'en fous, je le dis quand même.

mémÚre 22/01/2007 09:04

Y a des échelles de valeur dans la dureté. Quand c'est dur mais que t'as choisi d'en ch..., t'as pas le droit de te plaindre :-D

avanaé 19/01/2007 13:37

Ben , j'suis bien embêtée là...Ca doit être dû au fait que je bosssais comme une dingue avant , et à l'école aussi ...!Du coup , j'ai plus de temps, aussi , zoé aussi .Et y'a plein de moments dans la journée , où on fait notre vie chacune de notre côté ...Tranquilles ...Elle bouquine , moi aussi...J'suis à l'ordi, elle aussi ...Ou pas ...Je peins , elle joue ...Etc...J'ai une pote au tél. , elle fait autre chose ...Enfin ça va , quoi...Mais on compare au pire, à avant .Alors ça doit y faire.Peut-être.Quant à se venger ...De quoi ?Bon, je fais tache et décalée , comme d'hab' , mais c'est comme ça, je ne fais même pas exprès !

sissi 18/01/2007 07:42

Je suis tout à fait d'accord, ce manque de temps pour soi, moi j'en ai de moins en moins et je frustre de plus en plus, surtout que il y en a 4... Comme Stéphanie je pense à tout le calme et la solitude que je pourrais avoir si j'étais seule... Bien sûr c'est presque un sujet tabou parce que si on se plaint, yaka yaka...Par contre moi je n'ai jamais décrit la non scolarisation comme un long fleuve tranquille avec des enfants parfaits , des relations harmonieuses et moi qui offre tous les jours  mon attention avec le plus grand sourire,

mémÚre 18/01/2007 10:04

On s'ennuierait, peut-être ?

Phoebe 17/01/2007 12:41

Bon, j'me sens moins seule là et compte tenu du démarrage de la journée, ça fait encore plus de bien !

mémÚre 18/01/2007 10:02

:-)

Stéphanie 17/01/2007 08:30

Oh!... c'est donc pareil chez les autres???? :o)))Oui, moi aussi, j'ai une très forte tendance à ne pas écrire ce qui ne va pas, histoire de ne pas rajouter de l'eau au moulin de certains membres de la famille qui lisent mon blog... alors je me lâche un peu dans les commentaires chez les autres!!! comme je te comprend pour le temps toute seule!!! Je rêve parfois d'avoir ne serait-ce que 2 heures sans personne autour de moi, et il m'arrive même d'envier fortement ces parents d'enfants à l'école qui ont 8 heures rien que pour eux!!!

mémÚre 18/01/2007 10:01

Oui enfin, 8 heures (plutôt 6, non ?) si tu les colles à la cantine, sinon ça saucissonne pas mal ta journée avec les aller-retour ;-)