Choupinette se venge

Publié le par mémère

Bon c’est vrai, j’avoue que depuis quelques jours semaines je ne suis pas totalement disponible pour Choupinette. C’est pas de ma faute, c’est la faute aux ils-nous-auront-pas, n’empêche que j’ai quand même passé beaucoup trop de temps sur l’ordi en journée alors que normalement j’essaie de faire gaffe. Depuis quelques jours il y avait bien papimamie pour faire diversion, mais bon c’est pas pareil (hem hem là aussi y aurait du commentaire à faire) et aujourd’hui, Choupinette s’est vengée.
 
Il y a un jeu qui m’horripile, mais alors quelque chose de bien, et dont je suis pourtant à l’origine, c’est le mariage des poneys.
 
Choupinette adoooore les petits poneys (ceux-là), pour lesquels nous écumons Emmaüs et vide-greniers, et un jour d’égarement j’ai déliré avec un poney et une ponette, qui se rencontraient par hasard cherchant chacun l’âme soeur, et de fil en aiguille se sont retrouvés dans le même foin en train de faire des poulains. Oui, bon, sans commentaire. Franc succès. Et ça fait deux ans que ça dure. Le problème, c’est que c’est toujours le même scénario, faut donc que je redise toujours la même chose.
 
Sifflotin (c’est toujours moi) bouscule involontairement dans la rue une demoiselle (par exemple, Princesse Jolie Fleur, c’est toujours Choupinette). Et blablabla, et comment vous vous appelez, où vous habitez, ah c’est à côté de chez moi, venez donc prendre le thé à cinq heures et blablabla. Sifflotin va prendre le thé, ça se passe super bien, du coup ils s’avouent mutuellement chercher conjoint, et hop l’affaire est faite, rendez-vous est pris pour la cérémonie. Dans l’intervalle on s’embête pas, on va faire un tour à la plage, on se fait bronzer, et le jour dit Sifflotin vient chercher sa promise pour l’emmener devant Monsieur le Maire qui est d’ailleurs généralement une Madame. Monsieur Sifflotin, voulez-vous prendre pour épouse gnagnagnagna, Mademoiselle Jolie Fleur voulez-vous etc…, et c’est parti pour la vie de couple direct sous la couette. La décision est vite prise de se reproduire et comme nos jeunes mariés sont des rapides, Madame se retrouve illico avec le bidon qui enfle (autant j’ai pu prendre l’initiative dans les premières minutes du jeu, autant là je n’ai plus qu’à dire ce qu’on me dit de dire et faire ce qu’on me dit de faire). Bref le temps que le poulain pointe son joli nez, il peut se passer un certain temps. Et une fois né, je ne suis toujours pas tirée d’affaire car il s’agit d’amener cet enfant jusqu’à l’âge adulte. Bon mais là en général j’ai déjà craqué, je me suis déjà levée 3 fois pour aller boire un coup, faire pipi et regarder mes mails. Il est temps que ça cesse.
 
Compte tenu du fait que ce jeu m’était devenu insupportable de par sa répétitivité et son allongement infini, mais aussi que Choupinette y était fortement attachée, on avait négocié d’y jouer tous les 25 du mois. Et c’est tout.
 
Mais aujourd’hui, Choupinette s’est vengée :-(
 

Publié dans au niveau du vécu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

caco 16/01/2007 16:28

Excellent ! :D
(Je découvre ton blog... ou devrais-je dire que je le dévore ? ton écriture... miam ! ;) )

mémÚre 16/01/2007 23:13

Mémère contente :-)))J'aime bien aussi ton blog.

avanaé 15/01/2007 19:25

Morte de rire !