Mémère est dans les cartons

Publié le par mémère

Déjà 4 jours que ça dure. Euh, je devrais plutôt dire, 5 ans ?
 
Maintenant que Pounet est dégagé des obligations commerçantes, nous avons entrepris les fameux travaux du rez-de chaussée. Oui, mais pour ce faire, il faut dégager le chantier. Hem hem. Bon déjà on a obtenu que l’un de nos squatters par meubles-et-bazar-interposés vienne récupérer son patrimoine, ce qui nous a libéré au bas mot la moitié du garage. Maintenant faut attaquer la falaise des cartons qui nous suivent depuis 3 déménagements, voire 5 pour les plus anciens (et les plus délicats, forcément).
 
Le best-of :
 
-          les « papiers urgents à trier », versions 2002, 2003, 2005
-          les « bric-à-brac », versions 1987, 1990, 2002, 2003, 2005 (mes préférés) ou autre "tiroir du haut commode salle de bain non urgent"
-          les sans-étiquette, reconditionnés après éclatement suite à séjour prolongé à l’humidité du nord de la Loire, ou du juste-au-sud de la Loire, mélangés et non marqués
 
De quoi passer quelques heures jours semaines de bon temps.
 
Le pire c’est que maintenant Choupinette sait lire ce qui est marqué sur les cartons et ne se prive pas de réclamer ceux qui l’intéressent pour en examiner – et éparpiller – le contenu ; en priorité ceux que je viens de terminer. J’envisage sérieusement d’écrire dessus en langage codé, mais bon, déjà que c’est pas facile de repérer ceux dont on a besoin… Difficulté variable en fonction des générations d’ailleurs.
 
Générations 2002 et 2003 : je me dis qu’en marquant le dessus, un grand côté et un petit côté, il doit être possible d’empiler les cartons de façon à ce qu’ils soient toujours identifiables. Grave erreur. Les marqueurs n’étant pas les empileurs, ces derniers ne sont pas du tout gênés par le fait de placer le grand côté marqué vers le mur et le petit contre un autre carton. Leçon tirée : l’empileur est incontrôlable (oui je sais, j’aurais pu m’en rendre compte dès 2002).
 
Génération 2005 : on me la refera pas, ah ah ah, cette fois je marque le dessus et les quatre côtés. Eh oui. J’ai vraiment trouvé des cartons coincés entre trois congénères, un de chaque côté et un au dessus. Mais il reste un côté, me direz-vous ? Oui. Sauf quand le carton est posé sur le côté avec le fond devant. Bouaaahahah :-)
Mais je suis une rebelle (comme me le disait encore Choupinette hier : « Moi, je suis une rebelle. Et toi aussi maman, t’es une rebelle »). Je ne marquerai pas le dessous des cartons.
 
Ce qui est bien c’est que ça commence à se voir, au niveau place récupérée.
Et puis on a retrouvé des trucs qu’on cherchait depuis longtemps (eh oui, depuis 2002).
Et puis on a jeté des tas de trucs qui n’auraient pas dû voyager autant de fois (les trucs qui peuvent servir, mais qui ne servent jamais, surtout perdus au milieu d’un carton marqué « bric-à-brac » sur deux côtés seulement et posé sur un côté avec le fond devant).
Je m’attends cependant à en avoir besoin dans les jours qui viennent.
 

Publié dans au niveau du vécu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stéphanie 22/02/2007 11:35

Holala!!! que je me reconnais dans tout ça...Ca te donne pas envie de tout balancer sans même savoir ce qu'il y a dedans?Parfois je me dis que ça me soulagerait bien, et puis... si c'est toujours dans les cartons, c'est qu'on peut vivre sans, non?

mémÚre 22/02/2007 14:01

Oui c'est tentant, mais je sais qu'il y a vraiment des choses utiles (comme des tas de vis et de trucs de bricolage qui ne seront pas à racheter) ou que je ne peux pas jeter comme ça, comme des piles usagées qui traînaient dans les fonds de tiroirs :-(Pareil pour les papiers, il y a un vrai tri à faire...

Phoebe 21/02/2007 20:44

Hmm, je compatis...Je suis dans les cartons aussi, en vue d'un hypothétique prochain déménagement, je prendrai bien soin de marquer les 4 côtés :)

mémÚre 21/02/2007 23:30

Cartonneuse avertie en vaut deux :-D

Le petit monstre 21/02/2007 13:51

Oh, les joies des cartons qui vous suivent de déménagement en déménagement...je commence à connaître : 3 déménagements (dont un futur) entre février 2005 et juin 2007!Bon courage!!!La maman du petit monstre

mémÚre 21/02/2007 16:07

Bon courage aussi ;-)Je rêve de la belle grande maison à la montagne qui sera la dernière et où je pourrai défaire les derniers cartons...

la fée Viviane 21/02/2007 09:05

Et bien ça ne traine pas chez vous ! A peine un boulot terminé, même pas quelques semaines de vacances, on attaque les gros chantiers....

mémÚre 21/02/2007 16:06

Eh oui Pounet commence à tourner en rond ;-)