Sabotage de l’intérieur

Publié le par mémère

Bon.
J’héberge, assez malgré moi faut le dire, un jeune humain d’une vingtaine d’années, qui est vaguement de la famille de Pounet et qui fait ses études dans la ville où j’habite (exprès, je crois). Le genre qui a demandé à être accueilli pour 3-4 jours en attendant de trouver une chambre et qui 4 mois et demi plus tard est toujours incrusté. Bref. J’ai un peu l’habitude, ça fait 20 ans que ça dure (Pounet a une grande famille).
 
Jeudi soir, donc, ce jeune homme était en notre compagnie au moment du grand disjonctage. Il a dit être au courant vu qu’izen avaient parlé aux infos. Son enthousiasme ne m’a pas paru délirant, mais bon, plutôt coopératif. Avait l’air de comprendre qu’on avait plutôt besoin d’arrêter de scier la branche.
 
Ce soir, la vie ayant repris ses droits, le specimen a réintégré ses habitudes de jeune humain irresponsable :-(
 
S’obstine à utiliser 200 litres d’eau pour laver son verre et son assiette alors que je le supplie depuis des semaines de les confier au lave-vaisselle.
 
Laisse systématiquement la lumière allumée dans l’escalier vu que de toutes façons il va redescendre à un moment ou un autre (l’a qu’à aussi laisser la bouche ouverte pour la prochaine fois qu’il voudra parler).
 
Reste 1 heure 27 minutes sous la douche.
 
(je passe sur le fait qu’il fait craquer ses doigts devant la téloche, c’est son matériel perso après tout, même si auditivement, c’est quand même excessivement pénible à supporter).
 
C’est quoi ça, c’est une question d’éducation ou y a vraiment un problème cérébral à la base ?
 

Commenter cet article