Et l'écriture ?

Publié le par mémère

Choupinette a commencé à écrire, d’elle-même, à l’âge de 20 mois. Je m’en souviens exactement car à l’occasion d’un très long voyage en voiture, je lui avais fourni un bloc et des feutres pour s’occuper, et je me suis aperçue qu’elle couvrait des pages avec les 2 premières lettres de son prénom, que je ne lui avais pas volontairement montrées mais qu’elle avait dû repérer quand je l’écrivais devant elle. Cette envie d’écrire est apparue plusieurs années avant celle de lire et ne s’est jamais démentie.
 
Je me suis beaucoup posée la question de l’intérêt d’écrire en attaché. J’ai fini par conclure que peut-être, quand on la maîtrise, cette écriture est plus rapide du fait qu’on ne lève pas le stylo de la feuille. En tous cas, je me disais que je n’obligerais pas Choupinette à l’utiliser si elle n’en avait pas envie.
Elle a longtemps écrit en majuscules, et quand elle a appris à lire elle a découvert les minuscules et elle a préféré l’attaché. Je crois que j’avais un très mauvais souvenir moi-même de cet apprentissage, des lignes d’écriture, surtout des majuscules (raaaaah le K de « Kléber »…). Au début, j’écrivais en pointillés et elle repassait dessus. Ca a duré un bon moment, elle voulait pas faire autrement, c’était une période où elle avait très peur de rater. On a fini par oublier les pointillés, sauf à sa demande pour les lettres plus difficiles.
Elle a toujours beaucoup écrit « pour elle », c’est à dire en dehors de ce qu’on peut faire ensemble assises à une table, et a longtemps continué à écrire en majuscules dans ce cadre. L’écriture en minuscules (en attaché donc) était assez fastidieuse. Je pensais que c’était dû à un manque d’entraînement mais je me suis dit que puisqu’elle aurait de toutes façons besoin d’écrire, elle finirait par acquérir l’habileté. Je n’ai pas voulu lui faire faire de l’écriture pour écrire, seulement utiliser l’écriture comme outil. Petit à petit elle a utilisé l’attaché pour ses productions personnelles. Je ne lui ai pas imposé de modèle « standard » pour les lettres, du genre le « l » est haut de 3 interlignes et le « t » de deux, puisque dès que l’écriture est acquise elle commence à se modifier et que l’écriture d’un adulte ressemble rarement aux modèles « de base ».
 
Elle continue à écrire beaucoup, et aussi bien je trouve que si elle avait fait des tas de lignes :-)
 

Publié dans libres d'école

Commenter cet article

Stéphanie 27/01/2007 08:28

Pour la rapidité d'écriture du tout attaché, je sais que John Holt disait que contrairement à ce qu'on pouvait croire, on pouvait écrire plus rapidement en lettres d'imprimerie...Ma nature un peu anxieuse me fait t'envier beaucoup beaucoup,parce qu'ici,l'écriture c'est le moindre des soucis de mon bonhomme!!! Chaque chose en son temps...

mémÚre 27/01/2007 10:55

Bien sûr, chaque chose en son temps. Ca viendra quand il en aura l'utilité... c'est vrai que c'est reposant quand ça vient tout seul ;-)

Véro 26/01/2007 06:55

Ma fille a fait un peu pareil : elle a écrit, écrit  des pages. Je ne te dis pas l'orthographe..les mots tous attachés, et petit à petit c'est venu, la taille des lettres, la mise en page, les mots et l'orthographe commence à s'améliorer!

mémÚre 26/01/2007 09:20

Ah moi non plus je te dis pas l'orthographe ! Elle utilise une langue où tout s'écrit comme ça se prononce :-D