La si do do do ré do si si si

Publié le par mémère

Hier Choupinette avait son audition de violon. Une audition, c’est un contrôle, en public, avec une note. C’était sa troisième vu qu’il y en a deux par an, mais là c’était déjà un peu plus sérieux : une marche de Bach avec accompagnement piano, ça change de Promenons-nous dans les bois et Frère Jacques. Elle avait pas mal bossé, enfin surtout vers la fin (c’est fou l’hérédité quand même), elle le jouait vraiment pas mal… et espérait récolter un très bien. Bon. Je lui ai toujours expliqué que les notes, c’est pas important, que ce qui est sympa c’est d’être suffisamment à l’aise pour que jouer de la musique soit vraiment un plaisir, pour ceux qui écoutent bien sûr mais avant tout pour soi.
Et pourtant rien que le fait que ça existe, a l’air de suffire pour qu’on veuille avoir la meilleure. D’après ce que j’ai compris, elle avait envie de nous faire plaisir avec ça, envie qu’on soit fiers d’elle. Je lui ai redit que ce n’était pas important, que bien sûr on serait contents, et sa prof aussi, et elle-même aussi surtout, mais que sinon ce n’était pas grave et ce qui était bien surtout c’est que maintenant elle peut jouer des jolies choses agréables à entendre. N’empêche qu’elle avait l’air d’y tenir, à son très bien. Elle aurait d’ailleurs pu l’avoir si elle avait joué comme à la maison :-(
 
Sauf qu’elle se tenait mal, et qu’elle a zappé 4 notes en plein milieu. Je l’ai donc préparée au fait qu’il faudrait certainement qu’elle se passe du très bien. Une maman du public lui a demandé son âge et lui a dit qu’elle jouait très bien, c’est vrai que si on ne connaissait pas le morceau on ne remarquait pas qu’elle avait oublié des notes, et elle avait joué juste et joli.
 
Les petits « initiation » qui étaient passés avant elle avaient gaiement massacré leurs morceaux et ont eu leurs très bien, j’imagine dans le but de ne pas les dégoûter d’entrée. Choupinette a eu un bien+ comme d’hab… et était très déçue. Ce qui est bien dommage (pas la note, la déception), d’autant que la note n’était assortie d’aucune explication contrairement aux auditions précédentes. Je pense que sa prof lui en donnera lundi, en tous cas moi je les connais…
 
En réfléchissant un peu et en discutant, je pense qu’elle aurait voulu faire aussi bien que sa copine Anna qui l’année dernière, avait eu un très bien à l’unanimité du jury. Moi franchement, ça me désole… je pensais qu’on était à l’abri de tout ça, les notes, l’esprit de compétition… Est-ce que c’est la faute du conservatoire, ou bien est-ce que c’est inévitable, sous une forme ou sous une autre ?
 
J’ai du bol, cette année y a plus d’audition pour les adultes, sinon pour moi, ça serait demain  (et pas de très bien pour mémère) :-D
 

Publié dans en avant la musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véro 26/01/2007 06:57

Et puis elle ne baigne pas là-dedans (les notes), du matin au soir...Il est possible que cela n'ait pas trop d'influence sur elle?

mémÚre 26/01/2007 09:18

Oui, je pense que c'est limité. On utilise parfois des cahiers "chouette" et les exercices sont "notés", elle adore se mettre sa note, mais c'est d'elle-même (moi je m'en fous ;-)

laféeViviane 25/01/2007 12:51

J'ai coutume de dire que dans l'IEF, tout arrive aussi, plus tard, mais tout arrive.
Les gros mots pipi-caca, c'est pas à trois ans, mais à 5, mais cela arrive.
Les poux, c'est pas à trois ans, mais à 8.
S'habiller à la mode, c'est pas à 8 ans, mais à 12.
Pareil pour la game boy, Nintendo... et l'influence des notes...
Nos enfants rencontrent plus tard tout ce qui fait la collectivité, mais c'est faux de croire qu'ils sont coupés du monde, ou à l'abri de tout. Peut-être, quand arrivant plus tard, cela prend juste moins d'ampleur.
Des félicitations pour Choupinette, c'est tellement impressionnant de se produire en public

mémÚre 25/01/2007 23:16

Ouiiiiiiii ! Pipi-caca, à 5-6 ans ;-)Pour les poux on était en avance, c'était 5 ans :-(Pour le reste on a encore un peu de temps alors :-D