Fin de règne

Publié le par mémère

Comment puis-je encore m’aimer, me supporter ?
Comment admettre que je fais partie de cette espèce ?
Elle tue, elle assassine. Elle règne sur la planète en absolue maîtresse. Elle ignore avec mépris les domaines de l’infiniment grand, de l’infiniment petit. Elle ne reconnaît pas d’autre forme d’intelligence que la sienne. Oh, bien sûr, il y a les savants, les scientifiques, caste minoritaire. Mais ce ne sont que les complices des autres, les valets de l’autorité. Avant tout des instruments qui manipulent des principes qui leur échappent.
 
Eric Nataf, Autobiographie d’un virus (Odile Jacob)
 

Commenter cet article