Inventer les maths

Publié le par mémère

Pour les maths j’ai choisi le fabuleux programme des frères québécois Lyons.
 
Ce programme couvre la maternelle et tout le primaire. Nous l’utilisons quasiment exclusivement car son approche et sa progression sont très différentes des méthodes « classiques » ; ici c’est l’enfant qui est amené à trouver lui-même la façon de résoudre des problèmes. Lui apporter une solution toute faite par un autre biais risquerait à mon avis de compromettre sa progression. De plus il n’est pas du tout lassant car chaque chapitre propose un thème différent avec du matériel différent. La plus grande partie de ce matériel peut être fabriquée très simplement, ou est constituée d’objets courants.
 
Choupinette qui n’a pas du tout l’esprit « scolaire » adore cette méthode que nous avons commencée vers ses 4 ans et demi.
 
La progression ne suit pas le programme scolaire traditionnel et les compétences ne s’acquièrent pas dans le même ordre, en particulier en arithmétique. Par exemple à 7 ans, Choupinette ne sait pas poser une addition, mais à 5 ans elle pouvait donner la racine carrée de 9. Ca n’a rien d’étonnant lorsqu’on formule les problèmes d’une façon « naturelle » qui ramène les maths à leur vraie utilité pratique. Pour les racines carrées, la question était « quelle est la longueur du côté d’un carré fait avec 9 cubes », et venait après pas mal de manipulations consistant à former des rectangles et des carrés avec un certain nombre de cubes (des legos « duplo » chez nous). Ensuite seulement je devais lui montrer la notation symbolique-zut-je-l’ai-pas-sur-mon-clavier, mais qu’elle la retienne ou non n’est pas important, ça viendra plus tard.
 
Le principe de base est que si l’enfant résout lui-même un problème grâce son propre raisonnement, il sera toujours capable de le faire et n’a donc pas besoin de mémoriser une « recette » et de faire 267 exercices d’application. C’est l’enfant qui imagine tout seul la façon de résoudre un problème, de façon parfois très surprenante et créative ;-)
 
Je cite Robert Lyons dans l’une de ses lettres hebdomadaires :
 
« La bosse des maths n’existe probablement pas, mais, si elle existe, elle contient simplement trois petits messages :
1. Les mathématiques servent à comprendre notre environnement afin de pouvoir agir sur lui.
2. En mathématiques, chaque formule, chaque algorithme, chaque propriété, chaque principe est démontrable.
3. Confrontés à des problèmes appropriés, enfants et adolescents sont en mesure de réinventer les mathématiques qui leur sont enseignées. » 
 
On ne s’ennuie jamais avec ce programme, et ce qui est génial c’est que je comprends des trucs qui m’avaient toujours échappé, moi qui étais nulle en maths, et surtout que les maths sont utiles, et ne sont pas une vue de l’esprit mais font partie du monde réel.
 

Publié dans libres d'école

Commenter cet article

Nathalie 26/01/2010 20:07


Bonjour,
quel est le matériel que tu utilises ? Où trouver les programmes ? les frères Lyons ne répondent plus à leur mail. Merci


avanaé 16/02/2007 20:25

O.k. ! Merci bien . :-))

avanaé 14/02/2007 14:27

Est-ce que tu te débrouilles avec ce que tu as pour le "matos" , ou as tu acheté du matériel chez eux ? Merci !

mémÚre 14/02/2007 19:46

Je me suis pratiquement toujours débrouillée avec des objets courants ou du matos fabriqué (enfin léger, genre triangles en carton par ex.). Je n'ai rien acheté chez eux, juste des geoblocs sur ebay parce que je ne voyais pas trop par quoi les remplacer, encore que ça doit être fabriquable aussi.

pepitedechocolat 13/01/2007 11:25

Bon, je suis super nulle... (comment ça, c'est pas nouveau ?!!  :-p  )Je pensais qu'il fallait attendre 6 ans pour commencer cette méga fabuleuse extra top cool méthode que tout ceux qui l'ont essayé recommandent. Bon, ben je m'en va envoyer un petit mail alors...

mémÚre 13/01/2007 20:50

Non, 4 ans-4 ans et demi c'est bien, mais plus tard aussi si on veut. Disons qu'entre 4 et 6 ans la façon de raisonner d'un enfant change complètement, et le programme complet suit cette progression.

sissi 13/01/2007 09:49

c'est une méthode que je connaissais pas, elle a l'air pas mal! Merci pour l'info

mémÚre 13/01/2007 20:47

De rien ;-)Le plus difficile c'est de se retenir de "souffler" la "bonne" méthode, celle qui va plus vite...